Granulés de bois autoclavés

Dans la foulée du choix de la compagnie de chauffage urbain de Paris qui a retenu les granulés de bois autoclavés pour substituer une partie de sa consommation de charbon (entièrement importés pour cause de manque de production française), Charmont va faire évoluer son projet pour répondre à cette demande émergente des industriels thermo-intensifs.

D’autres consommateurs européens sont identifiés et activement à la recherche de fournisseurs avec un pedigree irréprochable en terme d’origine de leur bois.

Le procédé d’autoclave vise à rompre les cellules du bois sans endommager la lignine, son liant naturel. Le combustible est donc hydrophobe et offre une densité énergétique encore supérieure à celle du granulé « classique », si populaire auprès des particuliers et des industries selon leur catégorie.

Cet atelier complémentaire ne cannibalise pas la capacité de production pour le marché résidentiel en forte croissance et dont les variations de consommation exigent une forte réactivité des infrastructures.

Charmont a également initié la sélection d’un opérateur pour cette unité parmi une sélection d’industriels européens et américains éprouvés dans notre filière.